lundi 11 mars 2019

Concours LOVE RADIUS : gagnez une écharpe Je Porte Mon Poupon Basic !

Vous connaissez tous la marque de portage Je Porte Mon Bébé, devenue début 2019 "Love Radius".
Une marque qui s'est fait connaître par ses écharpes extensibles, ultra-célèbres, et qui a ensuite créé des préformés (voir liens à la fin) pour répondre à la demande très forte de parents porteurs eux aussi en forte augmentation !

Mais saviez-vous que Love Radius byJe Porte Mon Bébé propose aussi des écharpes "Je Porte Mon Poupon", qui, comme leur nom l'indique, permettent de porter...des poupons ?
Ce sont des écharpes pour vos enfant, cela leur permet de porter "comme vous" sans devoir s'enrubanner dans un tissu de 5 m de long.


écharpe JPMPP Je porte mon poupon Basic bambin portage doudou peluche imitation maternage concours #juste1trucL'écharpe Je Porte Mon Poupon  Basic (JPMPP pour les intimes) comporte, comme la version adulte, juste le logo sur le centre, et n'est pas large du tout: 40 cm, pour 2.40 m de long.  Elle est en bouclette "french terry" et facile à nouer, composée à 95% de coton et 5 % d'élasthanne. Idéale pour les enfants, pour faire "comme papa et maman" et transmettre le portage aux générations futures !




La big surprise du printemps est que Love Radius m'a proposé d'organiser un concours pour gagner une écharpe Je Porte Mon Poupon Basic !

Si vous me suivez depuis longtemps, vous devez savoir que ce n'est pas notre première collaboration. En effet, en 2015, JPMBB et moi vous avions fait gagner une écharpe Basic !


Alors, tentez de gagner une écharpe Je Porte Mon Poupon Basic !




Ce concours cette année sera ouvert à la France métropolitaine, mais aussi à la Belgique et à la Suisse ! C'est vraiment, vraiment le moment d'en profiter, pour donner une chance à vos p'tits loups de porter comme vous !



EDIT : le gagnant / la gagnante est :

MARIE-PIERRE LECOMTE ! 


Pour participer c'est simple :



  • Likez la page facebook de Love Radius et la mienne : J'voudrais juste dire un truc 
  • Invitez 3 amis en commentaire de la publication facebook
  • le partage est apprécié, mais pas obligatoire 
  • Remplissez ce formulaire (c'est pour vous comptabiliser : si vous ne le faites pas, je ne pourrai pas vous compter, même si vous avez bien fait le reste)
Sachez que nous avons tous deux des comptes Instagram ;-)allez y faire un tour, il y a de superbes photos de portage partout !

Vite, le concours s'achèvera le 18 mars minuit et le tirage effectué le lendemain. Le gagnant sera annoncé en édit de cet article. Alors ne trainez pas !


Je vous souhaite bonne chance !


Et pour votre culture du portage, voici les liens suivants de mon blog :
Vidéo du Hoodiecarrier pour enfiler et serrer les bretelles facilement

Ma page portage : A portée de plume sympa comme moi, instructive, passionnée !

vendredi 1 mars 2019

Test et avis : les porte-bébés slings de Néobulle

Initialement cet article devait porter sur "le sling Bulline " de Néobulle. Néobulle, je vous avais présenté dans le détail leur génial Evolu'bulle, porte-bébé à nouer (meï-taï).

Mais tant de temps s'est écoulé entre mon projet et sa réalisation (vous n'avez même pas idée !) que Néobulle a pu, et c'est super, sortir des nouveautés (et même changer un gros détail dans la confection de leurs produits). C'est l'objet de cet article. 

Néobulle est fabricant (français) de 3 slings. Les slings permettent de porter sur le ventre et la hanche, (et sur le dos si vous vous sentez à l'aise et avez une certaine expérience du portage) dès la naissance et jusqu'à 15 kg (voir poids maxi pour le my'sling)

C'est une marque française située dans la Loire. Leurs produits sont éco-responsables, et fabriqués en France.

Le Made in France est un argument qui parle à de plus en plus de personnes aujourd'hui, et nous sommes fiers de cette "petite" entreprise née en 2005 dans les Monts du Forez ! Pas loin du tout de ma région initiale d'ailleurs..

Les fils utilisés pour la confection des slings et écharpes sont certifiés Oeko-tex standard 100, c'est-à-dire qu'ils sont exempts de substances toxiques notamment. Aucun risque que votre bébé tétouille votre sling donc, parfois on dit même que "c'est fait pour ça" tellement nos bébés aiment mâchouiller et se faire les dents facilement.
Depuis fin 2018, la marque est passée au coton biologique. Un grand pas dans une démarche éco-responsable !

Deux des slings sont en coton bio tissé, le dernier est en jersey souple et respirant. Les slings Néobulle (sauf le My Sling qui est dans une pochette plastique à zip) sont expédiés avec une notice très complète, dans leur boîte en carton compacte et donc réutilisable à volonté. Pratique en cas de déménagement, rangement, revente...

Les slings tissés sont conçus pour porter de la naissance de votre enfant (3.5 kg) jusqu'à 15 kg. Je reviendrai sur cette plage d'utilisation dans chaque description.


Le Sling BULLINE

C'est le sling originel de Néobulle, le seul que l'on a trouvé de la marque pendant de nombreuses années. Celui sur lequel j'ai flashé avant la naissance de ma dernière fille en 2013, et qu'il me fallait dès ses premiers jours. J'en ai donc emprunté un pour porter à la maternité et faire la sortie de ma Précieuse, puis je me suis fait offrir le mien.
Voilà pour le contexte. Je l'ai donc depuis presque 6 ans et il n'a pas bougé d'un millimètre. Normal.
bulline sling néobulle portage naissance bébé pratique rapide écharpe



Je dis normal car Néobulle a une réputation de grande qualité, parfaitement justifiée. Les slings, puisque c'est l'objet de cet article, sont par exemple très robustes et inspirent confiance, on sait de suite qu'ils vont "faire leur job" tout en restant discrets et sans être particulièrement lourds ou épais.

Le Bulline est 100 % coton (pas bio, la transition s'étant faite en 2018), tissé en sergé croisé. Un tissage idéal pour le portage puisqu'il permet une légère élasticité en diagonale, et donc un ajustement parfait aux formes de bébé (et aux vôtres !).
Il est taillé légèrement en pointe et mesure 1.75 cm de longueur (pointe courte) pour 70 cm de large (largeur standard pour les slings tissés, hormis le sling de Fidella qui lui, mesure, comme leurs écharpes, 80 cm).

néobulle bulline sling portage bébé bambin épaule rapide facile porte-bébé
"en corde" avt de remonter le tissu

 Les anneaux sont en aluminium, testés pour une solidité et une résistance imparables, ils mesurent 8.5 cm de largeur (dimension intérieure). A noter que Néobulle vend des anneaux séparément si vous souhaitez, par exemple, convertir de temps en temps une écharpe en sling pour du portage hanche, mais aussi faire de belles finitions de portage dos en écharpe, par exemple.

La particularité du Bulline est qu'il est, comme vous pouvez le voir sur la photo, "à plis (semi) cousus". Kezako ?
bulline sling néobulle portage ringsling porte-bébé naissance tissu coton bioCela signifie que les 70 cm de largeur de tissu ont été, sur l'épaule, regroupés et cousus en quelques bandes qui se superposent pour n'atteindre que 16 cm de large.
Le but des plis cousus ? Permettre une pose instantanée sur l'épaule (contrairement au sling à plis non cousus).
Le sling à plis semi-cousus est indiqué généralement pour à peu près tout le monde, sauf aux personnes très fortes parfois (car le bord inférieur peut ne pas couvrir toute l'épaule ou risque de se retrouver à un endroit gênant sur le haut du bras) et à l'inverse, en particulier aux personnes minces, aux épaules menues. 
Vous retrouverez ici un article qui détaille toutes ces particularités de confection.
Ceci étant, le Bulline n'est qu'un sling "à plis semi-cousus", comme je vous l'ai indiqué cela mesure 20 à 23 cm de large sur l'épaule env. et s'étale donc déjà bien, contrairement à quelques slings (mais c'est une minorité et ce ne sont pas des marques courantes) qui ne forment qu'une bande étroite sur l'épaule et qui eux, ne vont vraiment qu'aux personnes minces.

Les slings Bulline étaient immédiatement reconnus par les connaisseuses du fait de leurs modèles tous rayés...Et tous nommés ! (Lola, Julie, Simon… c'est mignon :-) )

sling Néobulle Bulline portage bébé naissance nourrisson écharpe pratique facile


Le Sling NEOSLING

Il y a deux ans ou plus (le temps passe vite et je ne sais plus), Néobulle a décidé de s'adapter au marché et de passer à autre chose. Exit les rayures (pour mieux y revenir après), place à l'Uni !
néosling neosling néobulle sling bébé portage coton bio papa maman nouveau-né babywearing ringsling
Les premiers Neosling sont sortis, dans une gamme de couleurs aussi étendue qu'attractive. Difficile de faire son choix ! D'autant que fil de chaîne et fil de trame sont distincts et que cela joue beaucoup sur le rendu final. Je possède les nuanciers de la marque et c'est bien utile en atelier, souvent très convaincant ! Rien à voir avec des photos sur une boutique..
Néobulle a ensuite refait des rayures (collection Deauville) de petits motifs, Dune (au secours mon banquier va me tuer si je craque, alors je résiste je résiste au Dune rouge), Jungle, et bien sûr gardé une partie de ses coloris rayés initiaux.

La particularité du Neosling, c'est qu'il est, comme la plupart des slings du marché, "à plis non cousus". Le tissu peut être généreusement étalé sur votre épaule et même sur votre bras, tout dépend de votre morphologie et de vos gouts. Cela convient donc à tous les gabarits.
Il mesure 5 cm de plus que le Bulline soit 180 cm de long.

J'aime les ourlets qui sont nettement différenciés : l'un est ton sur ton, l'autre tranche complètement ! Ainsi, vous ne pouvez pas vous tromper en passant votre pan dans les anneaux.
Néobulle a encore sorti ensuite une collection Jungle Seacell®, une matière très spéciale à base d'algues et de cellulose, presque infroissable et très légère.
Le Neosling est vendu au prix de 69 €, ce qui se situe totalement dans les prix du marché.
Il a remplacé petit à petit le Bulline, les plis non cousus ayant les faveurs des utilisateurs et donc..des fabricants.

Ce que j'aime avec Néobulle, c'est que leur tissu est déjà doux et prêt à l'emploi sitôt arrivé. Bien sûr, un petit tour en machine à laver s'impose.. MAIS le tissu est doux, fluide, très maniable! C'est un régal et on est impatient de glisser son bébé dans le sling.
C'est un critère très important pour choisir un sling (pareil pour une écharpe) car un tissu rêche, raide, ce n'est pas très pratique, surtout lorsqu'il s'agit de le faire coulisser dans des anneaux. 

Je le dis toujours aux parents en atelier lorsqu'ils testent Néobulle ou me demandent conseil sur telle ou telle marque à acheter.
Votre sling n'a pas besoin de rodage ! Même si, bien sûr, il deviendra de plus en plus doux au fil des utilisations. Mon Bulline, qui a porté intensivement ma bb Koala 1 an, puis encore 2 ans en ponctuel, est un vrai doudou. Cela rend votre sling encore plus attachant et croyez-moi, les produits Neobulle, on a du mal à s'en séparer !

J'aime aussi :

les anneaux assortis au coloris du sling, petit détail esthétique très agréable à l'œil.

Petite confidence :

Bulline comme Néosling : j'ai porté Mimi Koala de temps en temps alors qu'elle avait (bien) dépassé les 15 kg officiellement préconisés, et rien ne bouge… ;-) Ce sont des porte-bébés très solides, la réputation de Néobulle n'est plus à faire.

Le Sling My Sling

Le My Sling de Néobulle est le petit dernier de la famille. Sorti en 2018, il est en jersey, une maille douce et respirante. C'est un sling très différent, légèrement extensible mais sans élasthanne, donc garantissant un bon soutien sans rebond.
Le My Sling est particulièrement apprécié des porteurs débutants, des parents de nourrissons car ils ont l'impression de placer leur bébé dans un petit cocon. 
mysling néobulle sling bébé jersey portage maman naissance grossesse extensible


Il est d'ailleurs réservé aux premiers mois de bébé de par sa matière. Je dirais la première année, selon le gabarit de bébé (9 kg environ). Je le trouve facile et rapide à régler, comme ses grands frères, et plus léger et "moelleux", je ne saurais décrire exactement. Seul bémol, il est plus épais au toucher que ce que je ne croyais. 

Il mesure 70 cm de large et est un peu plus long que ses frères. Il est à plis non cousus sur l'épaule (cela permet de l'étaler exactement comme vous voulez, souvent on évite sur le trapèze car cela peut vite le contracter). La matière est extensible en largeur, mais pas en longueur.

Le pan qui passe devant est taillé en pointe mais l'autre angle est arrondi.
Les fils de couture des ourlets, cousus en zig-zag (sympa ;-) ) sont de couleurs différentes en haut et en bas, ainsi vous différenciez bien les ourlets et savez si vous avez vrillé sans le vouloir votre pan dans le dos.
Son tarif est de 51 €,  et seulement 39 € pour le coloris écru, un tout petit prix pour un sling qui tiendra plusieurs mois et vous permettra de vous familiariser avec le portage :-). A noter : des coloris superbes.

Pour info : Néobulle a sorti fin 2018 son premier préformé, le "Néo", un préformé qui convient dès la naissance : je vous en reparlerai ! Je suis ravie qu'ils aient enfin sorti un préformé, ils complètent ainsi leur gamme en proposant la panoplie complète des moyens de portage usuels !

Bref vous l'aurez compris, j'aime Néobulle, c'est une marque fiable aux tarifs tout à fait "normaux" pour des produits éco-pensés, durables, solides, c'est ma marque de cœur et d'ailleurs ma Grande Fille a bien entendu réservé le Bulline pour quand elle sera maman à son tour. <3

et suivez-moi sur ma page facebook portage : A PORTEE DE PLUME

jeudi 7 février 2019

Etre mère....et s'effondrer. Couler.

Je ne respire plus
J'oublie de respirer
Je suis happée

Depuis le début de l'année, une surcharge de travail importante s'est imposée dans ma vie. Un choix, mais un poids bien lourd à gérer. "C'est l'histoire de quelques mois". Ce sera l'histoire d'une année.
C'est l'histoire de chaque jour. Chaque jour à devoir choisir
Arbitrer
Renoncer
Culpabiliser
CULPABILISER !
S'épuiser……

Lorsque j'écris pendant des heures, je suis fatiguée mais satisfaite du résultat produit. Satisfaite d'avancer. Et puis je réalise que le repas de midi n'est pas prêt, et celui du soir encore moins. Et que je ne sais pas quand je pourrai les préparer. Alors parfois certains midis je sors une boîte de conserves. Et j'entends chaque fois une petite voix d'une lectrice qui me dit "pouah, je sais pas comment comment tu fais pour faire manger un truc comme ça ! Moi, je ne pourrais pas". Toi, tu n'es pas à ma place et tu ne sais pas ce que je vis et comment j'essaie juste de ne pas couler.
Ne pas couler, c'est le mot.

Au bord du précipice, tout au bord
Ou bien déjà au fond du torrent
Je ne sais pas où je suis, je ne sais plus. Je crois que je navigue entre ces deux endroits si dangereux et redoutables l'un que l'autre.
Je suis une mère épuisée. Une mère qui n'arrive plus à avancer.
Demain, je vois un grand docteur, qui va décider de mon sort
Suis-je assez mal en point pour qu'il m'aide avec des séances chez le psy
Ou bien va-t-il considérer que mes séances de méditation maison suffiront à me retaper ?

Comment peut-il savoir
Que sait-il de mes idées noires….?

Je passe toute la journée avec mimi Koala, et je ne prends pas 10 minutes pour jouer avec elle, ces temps-ci. Je ne fais même pas exprès : je n'y pense pas. Je n'y pense plus, car mon cerveau est en train de cramer.
Je ne dors pas la nuit. ou bien très mal. Très peu. Beaucoup de réveils, beaucoup de cauchemars. C'est l'inconscient qui s'exprime et qui ressort tout ce malaise.

Mon corps aussi parle. Je l'écoute maintenant. Je l'écoute depuis 2 ans, 2 ans que j'ai explosé en plein vol, et que j'ai (re) pris conscience qu'il existait et qu'il était plus intelligent que mon cerveau et moi réunis.

Ce corps que j'ai ménagé, appris à écouter, respecter, faire passer en premier. Mais ce corps que je sollicite trop depuis quelques semaines et qui est en train de tirer la sonnette d'alarme. Mes pensées se déglinguent. Mes yeux sont lourds, ma tête aussi. Je parviens difficilement à remettre mes idées dans l'ordre, et même tout simplement à en avoir, des idées. Mon corps qui se tend comme un arc. Malgré la relaxation, (bi)quotidienne, malgré la respiration abdominale, à 2, 3 ou 4 temps. 
Parfois, je suis tellement stressée que j'oublie de respirer. Je me rends compte au bout d'un moment que je suis en apnée. 
Les palpitations sont revenues. N'importe quand elles surviennent, même dans de rares moments où je me détends vraiment.
Mon dos, mon dos est mon engin de torture à moi. Fabrication toute personnelle, il est le baromètre de comment je vais dans la vie. 
Et à sentir les douleurs qu'il m'inflige, je peux vous assurer que cela ne va pas bien dans ma vie.

Précipice ou torrent, je marche tout au bord un long moment
Puis tombe magistralement
Je tombe dans le torrent et essaie de contrer le courant
Il faudrait lâcher prise
Lâcher prise, le travail de ma vie
Eckart Tolle est mon ami mais je n'ai pas encore réussi

Lorsque je veux cuisiner pour que mes enfants soient en bonne santé, une fois terminé et qu'une autre tache m'appelle, je vois les taches sur le carrelage. Les moutons contre les murs du couloir. Il faudrait un bon coup d'aspirateur. Mais je n'ai pas le temps, il est temps d'aller chercher l'une à l'école, ou l'autre au collège/lycée.
Chaque matin je me consacre au linge. Sortir le linge de la machine, l'étendre. Non, je n'ai pas le temps, là tout de suite. Il FAUT que je travaille. A un moment, parfois à 21h seulement, je l'étendrai, ce linge lavé. Je regarde la pile de linge sec qui s'entasse, qui s'entasse. Elle tient bien, cette pyramide. Les enfants ont beaucoup de linge propre dans leur placard, apparemment. Tant mieux. Je n'ai pas la force. Ni de faire, ni de réclamer, jour après jour, qu'ils fassent leur part.

Où que je tourne la tête, il y a et aura toujours quelque chose à faire, à améliorer.
Aujourd'hui, j'ai pris mon courage à deux mains et réussi à téléphoner. Un médecin, puis un autre. Une radio, un Rv ostéo. Pour les enfants, j'y arrive encore, même s'il me faut du temps. Pour moi…. pour moi c'est le désespoir. Il y a cette échographie à réaliser pour confirmer un diagnostic, cette échographie pour laquelle je ne parviens pas à téléphoner. Il y a ma kiné, qui doit soigner un problème revenu qui me crispe toute une partie du corps, souvent brutalement.
J'ai fait un énorme tri dans ma vie, j'ai annulé, supprimé, priorisé. J'ai appris à écouter mon corps et à le faire passer en premier.
Mais mon mental, ce fichu mental, (re)prend un pouvoir fou en ce moment. Il m'empêche de me relâcher, de me concentrer, de "ne penser à rien". C'est un bout de titane, incassable, qui veut absolument gagner la partie, CETTE partie 2019. Ce mental ne veut pas que je dorme. Me fait partir à d'autres endroits lorsque je médite et souhaite juste ressentir ma respiration, mon corps. Une nécessité presque vitale, cette pratique méditative.
Et l'hypnose, que je fais même à l'hôpital maintenant, tellement ça ne va pas.

Je crois que je peux dire presque sans exagérer que je suis une cause presque désespérée.

Mental contre corps, qui va gagner la bataille …..
#mèreépuisée #burn-out #maman #culpabiliser

Précipice, je marche souvent sur les bords de tes pierres, de ta terre, je glisse, et me retiens. Me retiens ...A quoi ? Au sel de la vie
A sa petite main dans la mienne chaque matin sur le trajet de l'école
A ses bisous et ses câlins
Aux sourires complices de ma grande fille et ses attentions délicates
A mon Grand Fiston qui a besoin de moi mais ne sait comment l'exprimer
A ce soir où ma belle s'est endormie lovée au creux de moi. Deux siamoises collées, statue d'amour et de fusion.
Aux soirs de cododo.
A tous ces matins en réveil avec Aldebert. Pour lui faire plaisir et parce que j'adore aussi
A mon Grand qui a encore besoin, à 14 ans, de jouer avec son père chaque soir pour remplir son réservoir affectif
A mon homme qui fait tout ce qu'il peut pour réussir à vivre les différents rôles de sa vie
A mon corps qui change et que je vais peut-être finir par trouver beau
Aux yeux de mes enfants, semblables aux miens. Magnifiques, je dirais, si personne n'y voyait un signe d'orgueil.
Aux souvenirs de chaque naissance et à ma vie bouleversée à jamais


Précipice, j'étais trop au bord, il y a eu un souffle de trop, une imprudence, une inattention. J'ai fermé les yeux et je suis tombée dans le torrent.
Je suis dans le torrent et je me noie. Je me noie, vraiment. J'agite les jambes pour remonter, pour sortir la tête, pour lever les bras.  Je bouge pour rester à la surface. Pour que ma tête reste dehors, pour continuer à respirer. Mais combien de temps vais-je y arriver ?
Qui va venir à mon secours ? Est-ce que quelqu'un attrapera ma main et m'aidera à sortir ? Comment sortir du torrent, du tourment, du courant qui nous emporte et nous fait nous noyer ?
Je suis happée, je ne peux plus respirer, j'ai le souffle coupé, tout est bloqué. Respiration, pensées, muscles, corps tout entier. Je vais vraiment me noyer. Je ne veux pas, je sais nager, mais je n'y arrive pas. Tout va trop vite, tout est trop fort, tout est raté, pourri.

Mère indigne, mère nulle. Je ne fais pas à manger, je ne prends pas le temps de jouer, le soir je suis épuisée. Mère indigne, mes enfants méritent tellement mieux que cette maman qui oublie tout, les RV, les papiers, les inscriptions, qui a toujours mal dans son corps et qui ne sait même pas correctement gagner sa vie. Une maman en dépression, une maman malade.

J'aurais tellement voulu assurer. Leur donner le meilleur. Je voudrais éclater de rire, sauter de joie, je voudrais faire tourner ma fille en regardant au fond de ses yeux, de son âme. Dire que la vie est belle et que tout est simple, qu'il suffit de le vouloir.

Je connais tous les petits plaisirs simples de la vie et ce sont ceux que j'aime le plus au monde, et les seuls que l'on ait.

Mais je ne suis plus jamais sur la terre ferme, loin du bord et loin de l'eau. Je suis toujours au bord du précipice, ou au fond du trou, happée par l'eau.

Dévalorisation, je connais ça par cœur. je connais le concept, je l'ai tant de fois expliqué et présenté. Mais c'est en moi. Mes enfants méritent tellement mieux que moi. Je suis de pire en pire, à tout rater, à les priver, à leur dire non, à aller me coucher, à me retirer.

Il y a bien longtemps que je suis incapable de dire quel est le rêve que j'ai. Ma fille m'a demandé "quel est ton rêve, maman ?" : je ne sais même plus. Je cherche, je fouille...Rien. Rien ne vient.


Au bout du rouleau, je suis tombée dans l'eau. Je n'aurais jamais cru que ma vie deviendrait un fardeau

maman nulle mère épuisée burn-out maternel culpabilité
 "Maman", de Quentin Gréban et Hélène Deforge


Je ne veux pas mourir, je ne veux pas m'enfuir.  Mais comment m'en sortir….


mercredi 23 janvier 2019

Port'allaitement ! souvenirs, photos, concept !




portage allaitement sling colimaçon bébé bambin maman port'allaitement
Sling Colimaçon et Cie, retiré

portage allaitement wacotto lucky bambin bébé maman port'allaitement
Wacotto Lucky, tube extensible d'appoint

portage écharpe allaitement little frog maman breastfeeding FWCC
Echarpe tissée Little Frog, enveloppé croisé

portage écharpe néobulle allaitement slipknot hanche noeud coulissant
Echarpe néobulle hanche à noeud coulissant

portage allaitement bulline néobulle sling maman breastfeeding tetee bébé
sling Bulline Néobulle

portage allaitement écharpe portage ling ling d'amour LLA port'allaitement
Echarpe tissée Ling Ling d'amour

portage allaitement sling bébé tétée maman  port'allaitement
Sling tissé Côté coeur

portage allaitement wacotto bambin appoint port'allaitement
Wacotto Lucky portage d'appoint

portage allaitement wacotto sieste maman bébé bambin port'allaitement appoint
Wacotto Lucky portage d'appoint

portage allaitement bambin wacotto maman bébé port'allaitement
Wacotto Lucky portage d'appoint

portage allaitement bambin wacotto maman bébé port'allaitement merya jambières
Wacotto Lucky portage d'appoint

portage allaitement meï-taï LLA ling ling d'amour maman bambin mehdai tetee port'allaitement
M-taï Ling ling d'amour

port'allaitement allaitement portage m-taï LLA ling ling d'amour bambin babycarrier breastfeeding
M-taï Ling Ling d'amour

Les tests et présentations complètes et détaillées de tous ces porte-bb sont sur mon blog (voir catégories à droite en colonne)

dimanche 20 janvier 2019

Poésie, tendresse... "la vie, c'est quoi ?" Surtout c'est toi. C'est toi

Je suis tombée en amour d'une chanson d'Aldebert
Bon ok, les chansons d'Aldebert, il y en a plein que j'aime (on fait même une cure en ce moment, j'avoue)
Comme beaucoup d'entre vous je pense
Mais cette chanson me donne des frissons
Presque les larmes aux yeux
Aldebert a trouvé des définitions si justes de tous ces mots que lui demande sa fille !
C'est merveilleux, terriblement émouvant
mimi koala et moi aimons l'écouter le matin au réveil
On savait qu'Aldebert avait du talent
mais je connaissais plus ses chansons "rigolotes"
Et là, ses mots sont si justes…. 

"C'est quoi la musique?
C'est du son qui se parfume
C'est quoi l'émotion?
C'est l'âme qui s'allume
C'est quoi un compliment?
Un baiser invisible
Et la nostalgie? Du passé comestible 
aldebert enfantillages 3 la vie c'est quoi papa fille amour parent filiation
C'est quoi l'insouciance?
C'est du temps que l'on sème
C'est quoi le bon temps?
C'est ta main dans la mienne

C'est quoi l'enthousiasme?
C'est des rêves qui militent
Et la bienveillance?
Les anges qui s'invitent

Et c'est quoi l'espoir?
Du bonheur qui attend
Et un arc-en-ciel?
Un monument vivant


C'est quoi grandir?
C'est fabriquer des premières fois
Et c'est quoi l'enfance?
De la tendresse en pyjama

Mais dis papa, la vie c'est quoi?
Petite, tu vois
La vie c'est un peu de tout ça mais surtout c'est toi
C'est toi

C'est quoi le remords?
C'est un fantôme qui flâne
Et la routine? 
Les envies qui se fânent
C'est quoi l'essentiel?
C'est de toujours y croire
Et un souvenir?
Un dessin sur la mémoire
C'est quoi un sourire?
C'est du vent dans les voiles
Et la poésie?
Une épuisette à étoiles

C'est quoi l'indifférence?
C'est la vie sans les couleurs 
Et c'est quoi le racisme?
Une infirmité du coeur
C'est quoi l'amitié?
C'est une île aux trésors
Et l'école buissonnière?
Un croche-patte à Pythagore 

C'est quoi la sagesse?
C'est Tin-Tin au Tibet
C'est quoi le bonheur?
C'est maintenant ou jamais

Mais dis papa, la vie c'est quoi?
Petite, tu vois
La vie c'est un peu de tout ça mais surtout c'est toi
C'est toi

Dans tes histoires,
Dans tes délires,
Dans la fanfares de tes fous-rires 
La vie est là, la vie est là
Dans notre armoire à souvenirs
Dans l'espoir de te voir vieillir
La vie est là, la vie est là 

Papa…"

Et Aldebert a décidé de me faire pleurer pour de bon car à l'heure où je vous écris ces lignes je découvre son clip, qui est plein de tendresse et très poétique, émouvant, si juste lui aussi…
Ma 2ème chanson préférée de lui c'est Madame Nature
Mais je suis loin d'avoir fait le tour de tous ses albums alors on verra bien dans quelques semaines ou mois